Première installation kiné (1 / 3) : les démarches obligatoires

Première installation kiné : démarches obligatoires

Vous êtes bientôt diplômés, vous souhaitez vous lancer en exercice libéral et de nombreuses questions sur votre avenir vous traversent l’esprit, notamment sur votre première installation en tant que kiné : pas de panique ! 

Dans cet article, nous détaillerons ensemble, point par point, les 3 démarches impératives à effectuer pour votre installation.

Responsabilité Civile Professionnelle (RCP)

Avant même de réfléchir à votre première installation en tant que kiné, posséder une RCP doit figurer en tête de votre liste de choses à faire, que vous choisissiez d’être remplaçant, assistant/collaborateur ou titulaire. La RCP est obligatoire depuis la loi du 4 mars 2002. 

De plus, le conseil de l’ordre vous la demandera dans votre dossier d’inscription.

La RCP permet de vous protéger, entre autres, en cas de dommages corporels et/ou matériels occasionnés à un patient. Pour se la procurer, il suffit de vous rendre chez un assureur, et de demander un devis. De plus, avec l’accord de votre conseiller, vous n’avez pas forcément besoin d’attendre votre obtention de diplôme pour vous munir d’une RCP, ce qui permet un gain de temps pour la préparation de votre dossier d’inscription à l’ordre que nous verrons juste après.

N’hésitez pas à aller voir plusieurs compagnies d’assurances pour vous faire votre propre opinion. Mais sachez que pour une RCP, on vous proposera à quelques détails prêt les mêmes prestations, seul le prix varie. A noter que les tarifs d’une RCP fluctuent entre 40 et 90 euros par an environ. 

Astuce : vous pouvez bénéficier d’une remise en tant que nouveau diplômé, alors demandez la ! 

Première installation kiné : l’inscription à l’Ordre des kinés

Première installation kiné : la RCP
Dossier d’inscription à l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes (CNOMK)

Ce sera la deuxième démarche à suivre pour effectuer votre première installation en tant que kiné. La demande d’inscription au Conseil Départemental de l’Ordre (CDO) dans lequel vous allez exercer (si vous êtes assistant/collaborateur), ou dans lequel vous êtes hébergés (si vous êtes remplaçant). A noter que si vous commencez en tant que remplaçant, vous pouvez exercer dans la France entière.

Une fois que vous vous êtes procurés votre RCP, il vous faudra l’intégrer à votre dossier d’inscription parmi la liste des papiers à fournir. 

Mais quels sont les papiers demandés ? 

Pour le savoir, vous pouvez vous rendre sur le site du Conseil National de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes (CNOMK). Dans l’onglet “je suis étudiant”, rubrique “préparer mon inscription” puis « démarches ». Vous accéderez à tous les documents demandés pour votre inscription : 

  • Formulaire d’inscription
  • Liste des pièces justificatives à fournir 

Attention, certains CDO vous demanderont des papiers supplémentaires. C’est pourquoi nous vous conseillons de les contacter directement pour leur demander plus de renseignements. 

Également, durant les mois de juillet et août, les CDO se trouvent souvent en périodes de vacances. Tenez vous au courant des dates pour ne pas que votre inscription soit retardée et que votre première expérience professionnelle puisse commencer aux dates souhaitées. Sans inscription, vous ne pouvez pas débuter votre exercice. Nous vous conseillons de ne pas débuter avant mi juillet minimum pour ne pas avoir de mauvaises surprises. 

Quand pouvez-vous commencer à envoyer votre dossier d’inscription ? 

Pour gagner du temps, rassemblez tous les papiers demandés avant votre obtention d’attestation de diplôme, que vous aurez généralement à la fin du mois de juin. De ce fait, dès que vous en avez la possession, votre dossier est complet et prêt à l’envoi.

Faire le bon choix pour son compte en banque

Première installation kiné : les banques
Choix du compte bancaire pour le métier de kinésithérapeute

Ce sera le troisième et dernier point à aborder : par où doit passer votre argent professionnel ? 

En tant qu’entrepreneur libéral, il vous faudra posséder un compte bancaire attitré pour votre profession. Vous pouvez très bien utiliser votre compte courant « personnel » que vous avez déjà mais il est très fortement conseiller de séparer votre transactions personnelles de vos transactions professionnelles. Pour cela, prenez rendez-vous dans une banque “traditionnelle” ou bien dans une banque en ligne. 

La majorité de vos futures entrées d’argent seront des virements, une banque en ligne peut tout à fait vous convenir, surtout que certaines proposent des dépôts de chèques dans des banques.

Attention, votre banquier vous proposera bien souvent un compte professionnel. Il faut savoir que vous n’êtes pas dans l’obligation d’en posséder un. En effet, un simple compte courant suffit pour notre profession et vous reviendra moins cher ou sera meilleur marché. 

Un compte professionnel vous servira plus précisément si vous exercez sans faire de tiers payant et que vous souhaitez proposer un paiement par carte bancaire. Auquel cas vous devrez posséder un Terminal de Paiement Électronique (TPE). Néanmoins, il existe des TPE connectés où vous n’avez pas besoin d’ouvrir un compte professionnel. Discutez-en avec votre conseiller et renseignez-vous en lisant notre article sur les avantages et inconvénients du paiement des séances de kiné par carte bleue.

Un RIB vous sera demandé pour vos inscriptions à l’URSSAF et la CARPIMKO notamment. Mais aussi pour vos premiers remplacements, d’où l’intérêt de s’inscrire dans une banque avant même d’être inscrit à l’ordre.

Astuce : comme pour votre RCP, n’hésitez pas à prendre le temps de demander un devis à plusieurs banques différentes pour vous faire votre propre opinion et posez-leur la question si une offre nouveau diplômé existe. Certaines banques vous proposeront des offres plus intéressantes financièrement que d’autres.

Première étape terminée, votre activité de kiné peut démarrer !

A vos marques, prêts, partez !

Maintenant que vous connaissez les 3 démarches obligatoires à effectuer avant de procéder à votre première installation en tant que kiné, il ne vous reste plus qu’à signer un contrat avec un kinésithérapeute et vous lancer ! 

D’ailleurs, nous vous conseillons de veiller à ce que la date du début de votre premier contrat soit bien après la notification d’informations que vous remettra votre CDO après confirmation de votre inscription.

Mon expérience personnelle en quelques mots

Diplômé en 2021, je suis passé par ces démarches il n’y a pas si longtemps que ça. 
Comme je vous l’ai énoncé à plusieurs reprises, j’ai pris le temps de demander différents devis pour me faire une opinion personnelle sur le prix et les services proposés. Je n’ai pas eu de difficulté particulière pour trouver ma RCP et ma banque.
En revanche, j’ai dû repousser d’une semaine le début de mon premier remplacement car mon inscription à l’ordre ne s’est pas faite à la date prévue. Pour cause, mon CDO m’avait demandé des papiers supplémentaires à la liste initiale que je leur avais fournis. 

Nous espérons que cet article vous a permis d’y voir plus clair et de commencer votre activité plus sereinement et éviter les imprévus.

Une fois que vous êtes en possession de votre RCP, de votre inscription au CDO et de votre compte bancaire, ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Il existe encore quelques démarches administratives secondaires à faire que nous vous détaillerons dans un prochain article.

Nous restons à vos côtés ! Laissez-nous un commentaire pour avoir toutes informations complémentaires et revenez nous raconter vos anecdotes intéressantes sur vos démarches ! 

Corentin MORA, masseur-kinésithérapeute, Vaucluse

Corentin Mora
Masseur-Kinésithérapeute, Vaucluse

Partager l'article :

1 réflexion sur “Première installation kiné (1 / 3) : les démarches obligatoires”

  1. Ping : Première installation kiné : après l'inscription à l'ordre - Blog Gustave

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page