Première installation kiné (3 / 3) : les démarches secondaires à ne pas oublier

Démarches secondaires kiné

Après avoir découvert les démarches obligatoires pour votre première installation, vous vous questionnez sur les démarches secondaires à réaliser en parallèle pour bien démarrer votre activité ?

Nous allons voir dans cet article les notions qui pourront vous rendre bien des services pour votre futur. 

Mutuelle, Prévoyance, Plan Epargne Retraite

De nos jours, il vaut mieux couvrir ses arrières, à la fois personnellement que professionnellement. Pour cela, il faudra vous renseigner auprès d’un assureur pour avoir des renseignements sur une mutuelle, une prévoyance et une épargne retraite. Vous n’êtes pas obligés de souscrire ces contrats contrairement à la Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) qui vous sera obligatoire.

A noter que vous pouvez par exemple prendre votre mutuelle dans une compagnie d’assurance, votre RCP et prévoyance dans une autre compagnie d’assurance. Vous trouverez des propositions différentes dans chaque compagnie, plus ou moins attractives. D’où l’intérêt de prendre le temps d’aller voir plusieurs assureurs. Demandez des devis pour vous faire une idée des montants proposés et les plus adaptés par rapport à vos besoins.

La mutuelle vous protégera à titre privé pour vous rembourser le ticket modérateur d’une prestation de soins en fonction des prestations choisies. Il faut retenir que vous allez pouvoir payer votre mutuelle avec votre compte professionnel. Ensuite, vous pourrez déduire le coût de vos impôts lors de votre déclaration, si vous optez pour le régime de la déclaration contrôlée (détaillé ci-dessous).

Démarches secondaires kiné : mutuelle

Contrairement à la mutuelle, qui sert donc à compléter le remboursement de la sécurité sociale pour vos soins, la prévoyance vous permettra d’avoir une aide financière face aux aléas de la vie.

En tant que kiné libéral, il faut savoir que depuis le 1er juillet 2021, les arrêts maladies sont indemnisés pendant les 90 premiers jours de l’arrêt, avec une carence de 3 jours (loi de financement de la sécurité sociale 2021).

De ce fait, en fonction du montant pour lequel vous souhaitez être couvert, vous pouvez démarrer votre prévoyance ou modifier le montant de vos indemnités à partir du 91ème jour pour que ce soit plus avantageux.

Les assureurs vous proposeront bien souvent un plan d’épargne retraite (PER) en plus des contrats énoncés précédemment. Un PER vous permettra, comme son nom l’indique, de bien préparer votre retraite. Le PER dispose également d’un intérêt fiscal. Vous pourrez déduire de votre revenu global annuel les versements effectués dans votre PER, si vous optez à nouveau pour le régime de la déclaration contrôlée. 

Astuce

Prenez un rdv dans une assurance pour demander à la fois un devis RCP, mutuelle, prévoyance et épargne retraite. Vous pouvez très bien vous renseigner avant votre diplôme et votre inscription à l’ordre. Ça vous fera une démarche de moins à faire en même temps que vos premières semaines de travail.

Comptable

Voici une partie pour laquelle vous devez vous poser bien des questions : 

  • Dois-je obligatoirement prendre un comptable ? 
  • Qu’est ce que je vais bien pouvoir déduire ? 
  • Comment gérer ma comptabilité ? 
Démarches secondaires kiné : comptable

Le kiné libéral est le dirigeant de sa propre entreprise, qui appartient au régime BNC (Bénéfices Non Commerciaux). Tout au long de votre carrière professionnelle, vous allez devoir justifier toutes opérations financières effectuées. Vous devez donc garder tous vos justificatifs de paiement. 

Prendre un comptable n’est pas obligatoire, vous pouvez très bien tenir par vous même votre livre de comptabilité. Cependant, il est fortement recommandé de se faire aider. Ça vous permettra certainement de gagner de l’argent mais surtout de ne pas vous faire perdre du temps ! 

Votre comptabilité peut être tenue soit par un comptable, soit par une comptabilité en ligne. Renseignez vous pour savoir lequel vous correspondra le mieux.

En fin d’année civile, vous devez clôturer votre exercice annuel. Pour vous faire une brève introduction sur le sujet, il existe 2 régimes de déclaration : la déclaration Micro-BNC et la déclaration contrôlée (appelée familièrement « réelle »).

Si vous optez pour la Micro-BNC, vous n’aurez pas la possibilité de déduire des frais (repas, matériel…). Une réduction forfaitaire de 34% s’appliquera automatiquement à votre revenu global annuel. Cet abattement est possible seulement si vous déclarez un chiffre annuel inférieur à 72 600 €. Si vous dépassez ce montant, vous devez vous déclarer au réel (dans ce cas vous déduisez vos frais). 

Si vous optez pour la déclaration contrôlée, vous allez pouvoir déduire les montants qui peuvent être déduits, peu importe votre revenu global annuel. 

Le principal objectif sera de savoir si vous pensez pouvoir déduire un montant supérieur ou égal à 34%, auquel cas il est préférable d’être au réel, ou si vous pensez déduire un montant inférieur à 34%, auquel cas il est préférable d’être en Micro-BNC. 

Astuce

Pour faciliter votre gestion financière, nous vous conseillons de partir sur le concept du 50/50, c’est-à-dire de garder 50% de votre revenu de côté pour vos charges, et 50% pour vous. En adoptant ce système, vous ne devriez pas avoir de surprise pour vos premières années d’exercice. Il faut en effet garder en tête que vos premières cotisations ne seront pas le reflet de leurs montants exacts. En revanche, vous aurez des régularisations dès votre deuxième année, d’où l’intérêt de mettre une partie de votre argent de côté ! 

AGA : Association de Gestion Agréée 

C’est peut-être une démarche que vous avez oubliée, pourtant, elle vous fera gagner de l’argent ! Être inscrit dans une AGA pour votre exercice 2022 a encore un intérêt, voyons cela ensemble.

Les AGA bénéficient de l’agrément de l’Administration fiscale. Adhérer à une AGA sert avant tout à éviter une majoration de votre imposition fiscale, ou autrement dit, à la réduire. En effet, si vous n’êtes pas inscrit à une AGA pour votre exercice 2022, vous verrez votre imposition être majorée de 10%. Le simple fait d’être inscrit à une AGA en tant que kiné libéral vous permettra d’être dispensé de cette majoration. 

Prenons un exemple : nous sommes en janvier 2023 et votre exercice 2022 vient de se terminer. Vous avez réalisé un chiffre d’affaires de 30 000 €.  Sans AGA, votre imposition sera calculée sur la base de 33 000 €, soit avec une majoration de 10% (ici 3 000 €). 

Astuce

Pour l’année 2022, la majoration de votre imposition est de 10%. Néanmoins, à compter de l’année 2023, il n’existera plus de majoration relative à une non-adhésion à une AGA. Il ne vous sera donc plus nécessaire d’être adhérent pour une raison financière. 

Toutefois, les AGA permettent également de faciliter la gestion comptable et fiscale de votre entreprise en vous proposant de nombreux services pratiques et elle contrôlera entre autres votre déclaration 2035.

Démarches secondaires kiné : AGA

Comment adhérer à une AGA et laquelle choisir ? 

Théoriquement, en tant que jeune diplômé, vous avez jusqu’à 5 mois à partir du début de votre activité pour adhérer à une AGA. Pour les années futures, ce sera avant le 31 mai de l’année en cours. 

Il existe des dizaines d’AGA en France. Pour en choisir une, nous vous conseillons tout simplement de retrouver la liste des AGA sur internet et de regarder celle qui vous semblera la mieux selon vous par rapport au services proposées et au prix de l’adhésion. Il s’agira plutôt d’un choix personnel. Nous pouvons vous informer que le prix de l’adhésion varie en fonction de votre statut (remplaçant ou assistant). 

Si vous avez fait le choix d’avoir un comptable, vous pouvez lui demander conseil. Certains comptables préfèrent travailler avec telle ou telle AGA. 

BONUS

Pour éviter que vous ne passiez à côté de certains points, nous avons préparé une liste des démarches annexes : 

  • Prendre un numéro de téléphone professionnel. Il s’agit avant tout d’un choix personnel, si vous souhaitez apporter une séparation entre votre vie privée et votre vie professionnelle. Nous vous invitons à consulter notre article numéro de téléphone professionnel kiné : utilité et avantages pour plus de détails à ce sujet.
  • Si vous débutez en tant qu’assistant, demandez aux kinésithérapeutes du cabinet dans lequel vous allez travailler des renseignements sur le logiciel de facturation déjà présent, le secrétariat, l’organisation, etc. Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter nos articles sur la gestion de rendez-vous et la gestion des impayés.
  • Il existe plusieurs syndicats pour notre profession, pensez-y ! Prenez le temps de regarder les avantages qu’ils proposent pour améliorer notre métier. Et n’hésitez pas à leur demander des informations et/ou adhérer au syndicat qui vous semble en adéquation avec votre vision professionnelle. De plus, ils vous aideront lors de votre première installation.

Nous espérons que cet article vous a permis de connaître toutes les démarches secondaires pour votre première installation et que vous allez démarrer sereinement votre activité de kiné.

Nous restons à vos côtés ! Laissez-nous un commentaire pour avoir toutes informations complémentaires et revenez nous raconter vos anecdotes intéressantes sur vos démarches !

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page